– Président d’Exocéan

-Océanographe

-Marin

-Pilote d’ULM


Président d’Exocéan, depuis sa création en mai 2015.

Je fais parti avec Solène, Léo et Naïs du comité de création de l’association Exocéan. Nous avons voulu nous associer pour regrouper divers projets à but environnemental particulièrement centré sur le milieu marin. J’aime cette nouvelle structure collaborative, qui fonctionne autrement que bon nombre d’entreprises. La force d’Exocéan est à permettre la réalisation des rêves de chacun. Il suffit de croire en ses rêves pour vivre une vie à son image. Tout comme je compte bien réaliser mes rêves, j’aime partager cette conviction profonde et permettre à d’autres de voir leurs projets se construire puis aboutir.

Technicien Supérieur de l’Environnement Marin

Il s’agit là du titre de mon diplôme que j’ai obtenu après deux ans d’études à Intechmer (Institut des Sciences et techniques de la mer).  Je dois beaucoup à cette école hors du commun qui permet de plonger dans une large spécialisation, j’entends par là que l’on se spécialise pour les Sciences marines, balayant alors de multiples disciplines allant de la physique appliquée à l’océanographie jusqu’au droit de la mer, ou encore l’électronique. Cette formation professionnalisante implique ses élèves dans les recherches des professeurs qui les demandent. Sans m’y attendre, j’ai été pris par mes recherches portant sur la géochimie du Vanadium.

Etude Bibliographique, Géochimie du Vanadium

Etude technique, Géochimie du Vanadium

Mes études m’ont appris le travail en mer, en laboratoire, au bureau, et j’aime cette instabilité de lieux, qui fait de ce métier un métier diversifié. J’aime ce métier car je peux participer à des recherches scientifiques, trouver des solutions techniques pour les associations, apporter cette connaissance spécifique. Bien que la mer, les océans ne soient une priorité pour notre pays, c’est l’avenir qui nous le dit, se retourner vers la mer pour retrouver en elle l’inspiration à la remise en question de notre manière de vivre.

« Homme libre, toujours tu chériras la mer » (Baudelaire, Les fleurs du mal)

Marin par passion

Malheureusement daltoniens, je n’ai pas eu la possibilité de devenir marin. Quoiqu’il en soit je ne lâche jamais cette volonté, et je pratique par moi-même la voile. J’aime à saisir les commandes, naviguer, calculer la route, régler les voiles pour mener mon équipage au plus loin. Très à l’aise une fois en mer, je me montre souvent assez serein et je prends mes responsabilités de chef de bord très à cœur.

Pilote d’ULM

Attiré par les grands espaces, et la liberté, j’ai passé mon brevet de pilote d’ULM. Une certification qui me permet une grande mobilité et surtout un bon passeport pour les nuages.