CR brainstorming des 6 chapeaux


Un brainstorming au moyen de la méthode des 6 chapeaux a permis de faire ressortir les éléments suivants sur le fonctionnement de l'association :

Point de vue de la neutralité :
De plus en plus de projets voient le jour, le suivi des projets est présent, un réseau a été créé. L'association compte peu de membres. Les porteurs de projet ne communiquent pas entre eux organisation des projets. LOTO représente la majorité financière. Les retours de l'extérieur sont favorables.

Point de vue de la prudence :
Ce qui pourrait arriver de pire : les impôts impayés, on ne trouve pas de financements, les salariés se voient imposer des choses, le bureau passe entre de mauvaises mains (un seul projet monopolise l'association sans participer au projet commun), on perd des adhérents, on n'arrive pas à trouver une bonne cohésion dans l'asso, Exocéan ne se développe pas, on perçoit des mésententes dans le bureau, il n'y a plus de bénévoles, les activités s'effaçent, une scission s'opèrent et les salariés n'ont pas leur avis à donner sous prétexte qu'ils sont payés...

Point de vue optimiste :
Ce qui fonctionne bien : une bonne gestion des comptes, un président motivé, le fonctionnement grâce au bouche-à-oreille (LOTO, Léo...), un noyau dur qui fonctionne sur l'amitié et la durée, la création d'une communauté plutôt que la création de nouvelles entités, l'encouragement à avancer, l'esprit altruiste, open-source, et partageur, la bonne éthique (récupération, low-tech...), le bon soutien moral et technique, le bon réseau et le nombre assez important de connaissances.
Ce qui pourrait arriver de mieux : gagner la fondation de France, trouver un local et des fonds, être soutenus par Explore, obtenir des conseils d'Eric et France, voir émerger de nouveaux projets grâce au salariat...

Point de vue des instincts et intuitions :
L'association est une association congruente avec un gros potentiel, avec beaucoup de choses à réaliser qui nécessiteraient un listage et des prises de contact. Il ne faut pas hésiter à solliciter plus de monde. Exocéan est en expansion, mais le nombre de bénévoles ne suit pas. Pour Aequorea, tout va se jouer dans les 6 mois et Exocéan pourrait devenir peut être aussi importante que Bretagne vivante. L'éloignement crée une sensation de stress, une frustration et une forme d'oppressement. En revanche le fait de nous retrouver procure beaucoup de bonheur et de joie. Exocéan est une belle histoire d'amitié qui donne confiance en la remise en question de chacun en cas de dérive.
Un mot : "clef".

Point de vue de la créativité :
Nos rêves et idées, plus ou moins fous :
- Rénover un vieux bateau (ou plein de petits bateaux) et partir en transatlantique prélever du plancton, documenter les low-tech, recueillir des images avec les caméras 360. Louer le bateau à des gens avec Air BnB .
- Organiser un gros événement environnemental à Douarnenez avec Pierre Mollo (qui réalise une symphonie actuellement) en tête d'affiche. Il y aurait un dôme, sur une durée de 3-4 jours, des séances cinéma, des conférences...
- Organiser une fête annuelle Exocéan pour ramener de l'argent et trouver des bénévoles
- Trouver un local pour tous se retrouver régulièrement ensemble
- Rallier Pierre Mollo dans la team
- Acheter une maison/vieille grange perdue pour faire de la permaculture, travailler, stocker...
- Faire un village "à la schtroumph"
- Rencontrer un avocat
- Organiser un atelier animé par Mike Horn
- Avoir des antennes Exocéan partout
- Faire de l'océanographie nous-même, contribuer à la recherche
- Avoir un voilier
- Publier un roman illustré par Orlane et écrit par Solène
- Intégrer des cyclistes à Cyclocéane
- Mettre des couleurs et du fun dans la communication

Point de vue de l'organisation, synthèse des idées :
L'association repose sur la cohésion et les moments forts, d'où la nécessité de trouver un local pour en faire notre QG. Il faudrait s'informer sur la façon dont les autres associations font leurs demandes de subvention et s'adresser à la maison des associations pour les aides administratives. Il faudrait aussi revoir les documents qu'on fournit aux nouveaux projets (charte), écrire ce qu'on attend d'un projet et ce qu'ils attendent de nous, rendre possibles les adhésions sur le site Internet. L'adhésion devrait être possible pour tout le monde, chaque personne devrait pouvoir soutenir le projet commun même si elle n'a pas de projet elle-même.