Concertation Matelow-Tech et EcoArvik


Quoi ? Atelier de cohésion et de partage des expériences

Où ? Lorient

Quand ? Le week-end du 5-6 septembre

Pourquoi ?
- Développer l'esprit "projet commun" entre les différents exoprojets
- EcoArvik sera de retour et pourra partager son expérience à Matelow-Tech, dont le départ approche, autour d'une réflexion commune.

Proposition de déroulé de la rencontre :

Ice-breaking

Présentation speed (10 min par équipe) en conférence inversé
MT
Qu'est ce qui a déclenché votre projet ?
Comment vous vous organisez à bord sur le plan humain ?
A coté de l'approche LT y a t-il une autre approche ?

EA
Qu'est ce qui a déclenché ce projet ?
Comment vous etes-vous rencontré ?
Quels sont vos astuces pour avoir 0 déchets ?
Comment vous faites pour vous adapter au autres cultures ?
Quels ont été vos plus grosses galères ?
Comment se répartissent les rôles ?


Etre un équipage c'est quoi ? Réfléchir sur la question de la cohésion, de la collaboration, une méthode de mise en commun des compétences
Coopération est différent de collaboration dans une dimension de travail → collaboration
la collaboration induit une dimension de production.
Quand on collabore le projet commun est ce qui nous uni.
La coopération est de faire la même tache alors que la collaboration vise à partager les tâches.
Il peut y avoir une répartition des tâches dans une coopération mais il reste un besoin de conserver des œuvres communes.
La collaboration favorise la solidarité. (la solidarité n’est pas toujours altruiste, ex : défiscalisation).

Débat

Le dilemme du prisonnier, (expérience des X et des Y)
  • On va faire une expérience
  • Répartir en 4 équipes (l'équipage d'Eco Arvik dans un coin)
  • Avoir un tableau tracer le tableau de 10 colonnes et 4 lignes
  • Donner a chacun 2 feuilles leur faire écrire dessus en gros X et Y.
  • Expliquer les règles
  • S'isoler de manière a ce que les groupes d'a côté n'entende pas les discussions
  • 2 minutes pour ce concerter en groupe pour au bout des 2 min lever le X ou le Y.
  • Ne pas sortir de la salle pendant la séance
  • ça va durer une heure (prendre ses précautions)
  • Le but, gagner un maximum de point en faisant un signe léger de la main.
  • Lancer le chrono et ne plus rien dire, attendre
  • Au bout de 2min (après décompte) chacun doit lever en même temps le panneau.
  • l’algorithme : 4X-→ -1 3X 1Y → X+1 Y-3 2X 2Y → X+2 Y-2 1X 3Y → X+3 Y-1 4Y → +1
  • A la 3 ème manche c'est tout fois 2
  • A la 5 ème c'est fois trois
  • A la 8ème c'est *3
  • A la dixième c'est *10

  • Faire le compte en ligne puis en colonne.
  • Entourer le comte global et dire "vous avez récoltés X points".

  • Laisser le temps puis expliquer "vous ai-je dit de gagner un maximum de point en équipe"

Dans le monde occidentale on est conditionné par la compétition (on est culturellement influencé qu bien vivre, c’est vivre mieux que l’autre). Oui on est influencé par la compétition mais l’on reste naturellement social. L’homme est une espèce ultra-social (on veut bien aider mais quand on peut on aime bien trahir).
Jacques le comte a été retenu par les images, de violences après la tempête de Katrina. Mais les images de vol et de violences ne venaient pas du contexte Katrina. C’était un témoignage qui fut détourné. Les violences venait d’un évènement où les gens sont venu piller un super marché car ils avaient faim. La télé a voulu diffuser l’information avec des images hors contexte.

L’école en France est donné comme une course de 100m sur laquelle tout le monde a été mis sur la même ligne de départ. Le PB de l’école est qu’elle est injuste et élitiste. On refuse de donner + a ceux qui en ont moins sous couvert d’égalité.

Instruction au sosie
  • => Le futur sosie questionne une personne dans l'optique de prendre sa place à un instant futur mais défini.
  • => La force de cet atelier réside dans éclaircissement qui s'opère aussi bien pour celui qui fait que celui qui cherche à comprendre.
  • Expliquer l'instruction au sosie avec un binome constitué durant le repas.
  • Inviter chacun a faire des binomes pour s'exercer à l'instruction au sosie
  • Laisser 30 minutes à chaque groupe
  • Débrief collectif
  • Comment questionner ? Un travail collectif pour aller au fond des choses, la force du questionnement dans la progression des idées.

Débrief de journée
  • Baton de parole
  • La météo intérieur.

Le lendemain

GEASE (groupe d'analyse de situation réflexif)
  • => Identification des erreurs pour apprendre d'elles, avancer et partager les nouvelles connaissances issues de ces expériences
  • => Equitable : donne la parole à tous
  • Poser un cadre de bienveillance
    • Rien ne doit sortir d'ici
    • Ne pas participer si l'on ne souhaite pas